Image default
Immobilier

Paris, immobilier et architecture : l’analyse de Jean Francois Charpenet

L’une des raisons pour lesquelles Paris est l’une des plus belles villes du monde est la relation entre son immobilier et son architecture. Depuis les premiers développements urbains sous le règne d’Henri IV au XVIe siècle jusqu’au XIXe siècle avec les grands développements de Haussmann de 1853 à 1870, l’architecture internationale a peu influencé Paris. Jean Francois Charpenet spécialiste en immobilier nous parle de Paris et de son architecture.

Style Louis XIII et XIV

Ces bâtiments, construits entre 1595 et 1700, se caractérisent par leurs murs larges et solides et, surtout, par leurs fenêtres irrégulières. En effet, dans le même bâtiment, on trouve de grandes fenêtres alignées ou à disposition imaginative, de tailles différentes. Les murs ne sont pas perpendiculaires au sol et les plafonds ont des poutres apparentes, ce qui leur donne un style très recherché. L’entrée du bâtiment se fait par des portes de garage, par une arche et une cour intérieure.

Jean Francois Charpenet dit « Ces bâtiments sont emblématiques des parties les plus anciennes de la ville, comme sur l’île Saint-Louis ou dans le Marais où ils sont particulièrement bien conservés, ainsi que dans les premier, deuxième, troisième, quatrième et cinquième arrondissements.

Style classique ou haussmanien

Construits selon des critères très précis sous le règne architectural et urbain du baron Haussmann à partir de 1850, ces bâtiments représentent environ soixante pour cent des bâtiments parisiens. Le charme de leurs parquets, de leurs moulures décoratives, de leurs cheminées et de leurs portes à la française sont le reflet de la vie parisienne de l’époque. La disposition des appartements illustre le mode de vie de ses habitants : les salles de réception et la salle à manger d’un côté, la cuisine de l’autre puisque ce sont les domestiques qui préparent et servent les repas. Dans ces biens immobiliers, il y a des espaces inutilisés, tels que de longs couloirs et des halls d’entrée, précise Jean Francois Charpenet.

Ces immeubles se situent principalement à l’ouest de Paris et dans les arrondissements réaménagés par Haussmann ; on les retrouve dans les grandes avenues et boulevards des 7e, 8e, 16e et 17e arrondissements.

L’immobilier moderne vu par Jean Francois Charpenet

Dans les bâtiments les plus modernes conçus à partir des années soixante et soixante-dix, l’aménagement est conçu pour optimiser les mètres carrés. Il y a peu d’espace gaspillé, moins de couloirs et de halls d’entrée. Les cuisines sont proches de la salle à manger, il y a des placards dans chaque pièce et on trouve généralement une cave à vin et des places de parking pour voitures au sous-sol. Ces bâtiments se situent principalement dans les 12ème et 15ème arrondissements, et autour du canal de San Martin dans les 10ème et 11ème arrondissements.

Immobilier atypique

Les lofts sont de grands espaces, traditionnellement réservés aux artistes. « Ces espaces ont l’avantage d’offrir un grand espace ouvert » dit Jean Francois Charpenet, « et des volumes adaptés à chaque besoin, que ce soit pour une famille traditionnelle ou “recomposée” ». Ces biens immobiliers se trouvent principalement dans les deuxième, dixième, onzième et douzième arrondissements.

Pour de nombreux architectes, les ateliers d’artistes construits à Paris ou dans sa banlieue sont une option plus créative qu’une maison traditionnelle. Ces espaces, afin de garantir une lumière constante, sont généralement orientés vers le nord. On les retrouve dans les neuvième et quatorzième arrondissements, à Montmartre dans le dix-huitième, et dans le vingtième autour de Belleville et Ménilmontant.

A lire aussi

Comment choisir un terrain à bâtir ?

Claude

Pourquoi acheter dans l’immobilier d’exception en Bretagne ?

Journal

Où trouver des cartons de déménagement ?

Journal

Comment bien choisir son assurance dommage ouvrage

Journal

Assurance prêt immobilier : un comparateur qui vous aide dans votre choix

Journal

Tout savoir sur les différentes étapes d’une transaction immobilière

Claude