Image default
Emploi et Enseignement

Soudeur : un métier très recherché par les entreprises

Le métier de soudeur est une profession qui demande rigueur, polyvalence et adaptabilité. Par ailleurs, ce profil est très recherché par les employeurs de divers secteurs d’activité. Autant de raisons qui peuvent inciter à suivre cette voie professionnelle. Il existe de nombreuses formations pour exercer ce métier et/ou pour se spécialiser comme soudeur TIG, ou autre spécificité. Voyons ensemble les particularités de cet emploi et les compétences qu’il requiert. 

Quelles sont les missions d’un soudeur ?

Le soudeur TIG intervient dans des opérations d’assemblage de pièces métalliques réalisées par d’autres professionnels. 
Nous pouvons trouver un soudeur dans de nombreux secteurs où il est nécessaire de finaliser des assemblages qu’ils soient en acier, en aluminium, en cuivre, en titane, etc. L’assemblage de pièces métalliques se fait en suivant des cahiers des charges, des procédures et des critères qualitatifs définis. Le métier s’exerce en atelier ou sur chantier. Le soudeur exerce généralement en autonomie sous la responsabilité d’un chef d’atelier et fait fréquemment équipe avec d’autres professionnels : chaudronniers, tuyauteurs, mécaniciens, monteurs, serruriers, … Ce travail expose à des risques réels et non négligeables. Par conséquent, le soudeur doit posséder une connaissance des règles de sécurité qu’exige cette profession. 

Quelles sont les compétences requises pour ce métier ?

Un soudeur doit posséder des compétences sur plusieurs niveaux. Tout d’abord, il doit maîtriser les habiletés liées à la préparation du poste de travail. Ceci passe par le respect des règles de sécurité en vigueur, par l’aptitude à savoir identifier des informations sur des documents professionnels et des plans, puis à procéder au paramétrage des postes de soudure TIG . En outre, le soudeur démontre diverses aptitudes liées à la réalisation de ses tâches, notamment :

  • la réalisation des opérations préalables au soudage : chanfreinage, meulage et pointage ;
  • les différentes techniques de soudage ;
  • la réalisation de finition de la soudure, l’identification des défauts de soudure, la reprise d’une soudure et la transmission d’informations sur le DMOS ;
  • la réalisation des opérations de maintenance de 1er niveau en respectant les règles de sécurité ;
  • etc.

Le métier de soudeur offre de nombreux débouchés professionnels dans de nombreux secteurs d’activité très différents les uns des autres : l’aéronautique, l’armement, l’automobile, les énergies, les transports et le BTP.

Related posts

Tout savoir sur l’impôt des bénéfices de l’entreprise belge

Irene

Une formation dans l’optique pour vous forger une carrière solide

Journal

Recourir aux services d’un directeur en intérim

Odile