Image default
Vehicules

L’ambulance au service des personnes malades

Si un cas de situation critique d’urgence se produit, le premier réflexe est d’appeler une ambulance. En effet, les personnels ambulanciers sont les seules personnes qualifiées qui ont l’aptitude de transporter un patient vers un centre de soin. De plus, le trajet se fait en un laps de temps, les usagers de la route donnent toujours la priorité aux ambulances en circulation. Toutefois, leur travail ne se limite pas seulement au transport des malades. Ils peuvent réaliser d’autres prestations autres que les cas d’urgence.

Les services proposés par une ambulance

Pour tout transport en ambulance, une ambulance comme l’ambulance 91 réalise diverses prestations de qualité. En premier lieu, elle peut assurer la prise en charge des sorties hospitalières ou du transport vers un centre de soin. Pour les consultations et examens médicaux, il est également possible de faire appel au service d’une ambulance pour assurer le transport surtout pour les patients en état fragiles. Par exemple, pour assurer le transport des personnes âgées depuis la maison de retraite vers l’hôpital pour la réalisation d’un examen médical. En relation avec de nombreux établissements de soin professionnel, une ambulance peut assurer le transfert d’un malade vers une autre structure de soin. Que ce soit pour une urgence ou pour un transfert, leur service est disponible 7j/7 et 24h/24. Ces professionnels veillent toujours à répondre dans le meilleur délai. Pour un meilleur confort, les véhicules d’ambulance 91 sont récents et hautement équipés.

Le rôle du personnel ambulancier

Les ambulanciers réalisent de nombreuses tâches. Cependant, leur principale mission est de s’occuper et de veiller au confort des patients. Le personnel d’ambulance 91 assure le rapatriement des malades urgents ou non urgents vers une structure de soin la plus proche. Ils peuvent se charger de leur transport entre les structures de soins. Mis à part la conduite du véhicule sanitaire, le personnel ambulancier doit réaliser le relevage, le brancardage et le portage des patients. Les ambulanciers peuvent également intervenir même s’il ne s’agit pas d’un cas d’urgence. Ils sont en mesure d’accompagner les personnes en situation de handicap. Par ailleurs, il est de leur devoir d’effectuer le nettoyage complet des matériels de secours suivant les normes sanitaires exigées. Il en est de même pour l’intérieur et l’extérieur du véhicule. Les ambulanciers peuvent être amenés à gérer des situations d’urgence qui demandent une forte capacité de self contrôle. De ce fait, ils doivent être très compétents et réactifs et ne surtout pas céder à la panique. Ils doivent aussi être en mesure de bien transmettre au personnel soignant toutes les informations dont dispose le patient.

Comment devenir ambulancier ?

Il est important de savoir que toutes les équipes du personnel ambulancier doivent disposer d’un diplôme d’État d’ambulancier pour pouvoir exercer le métier. Il est possible pour une personne de classe de 3e de se présenter aux épreuves de sélection. Toutefois, la plupart des candidats sont titulaires d’un bac. La possession d’un permis de conduire de plus de 3 ans est obligatoire ainsi qu’une attestation d’aptitude à la conduite d’une ambulance 91. Un certificat médical de vaccinations et de formation aux soins d’urgence niveau 1 seront également exigés. Un stage d’orientation d’une durée de 140 heures auprès d’une société d’ambulance est obligatoire. La sélection comporte plusieurs épreuves, dont une épreuve d’admissibilité, un test écrit puis une séance d’entretien avec les jurys. En revanche, pour les candidats titulaires d’un bac ou d’un diplôme du secteur sanitaire ou social, l’épreuve écrite ne sera plus obligatoire. La durée de la formation en personnel ambulancier est de 2 à 4 mois. La préparation au diplôme est assurée par des centres agrées du ministère de la Santé. Il est possible pour un ambulancier de se spécialiser dans le transport sanitaire d’urgence ou pédiatrique. Après quelques années de pratique, il peut devenir régulateur. Expérimenté, il peut se mettre à son compte et créer une entreprise libérale.

Les différents types de transport sanitaire

On peut distinguer deux types de véhicules sanitaires. Il y a le véhicule sanitaire léger ou V.S.L et l’ambulance 91 de secours de soins d’urgence ou A.S.S.U. Il revient au médecin de prescrire le type d’ambulance adéquat selon l’état de chaque patient.

  • Le véhicule sanitaire léger : appelé aussi taxi conventionné, le V.S.L peut transporter jusqu’à trois malades en même temps, car le transport se fait assis. Le véhicule n’est pas destiné pour le transport des cas d’urgence, mais au moins, il doit être équipé d’une trousse de secours. Le patient doit marcher de manière autonome. À bord de cette voiture, il doit y avoir au moins un ambulancier.
  • L’ambulance de secours de soins d’urgence : c’est le seul véhicule sanitaire qui peut intervenir pour les transports d’urgence. Il s’agit d’une ambulance médicalisable, c’est-à-dire que les équipes du S.M.U.R peuvent médicaliser un blessé à bord. Pour ce type d’ambulance, il est obligatoire que le véhicule soit équipé de gyrophare et d’avertisseur spécifique. On doit y voir un affichage de croix bleue à six branches ainsi que du nom de l’entreprise ou du titulaire de l’agrément du véhicule.

À part, les voitures, il existe aussi d’autres véhicules de transport sanitaire tel que les avions ou les hélicoptères.

L’ambulance est soumise à des normes

Pour donner un minimum de confort aux patients et assurer au mieux leur sécurité tout au long du trajet, il existe des normes strictes que toutes ambulances et ambulanciers doivent suivre. Ces règlements sont préconisés par le Ministère de la Santé publique. De ce fait, ce dernier impose des exigences pour les ambulances. Ces exigences sont relatives à l’état du véhicule ainsi que tous les équipements médicaux qui s’y trouvent. Le matériel médical obligatoire utilisé dans le véhicule sera défini en fonction du type d’ambulance. Mais elle doit être équipée au moins de relevage et de brancardage, de matériels de réanimation et de communication, d’oxygénothérapie, d’immobilisation, de diagnostic et d’hygiène. Toute ambulance 91 doit également respecter les caractéristiques externes régies par l’Arrêté ministériel du 6 juillet 1998. Parmi ces caractéristiques, une liste de contrôle est utilisée par des inspecteurs provinciaux d’hygiène. Ces inspecteurs veillent à ce que les règles soient bien appliquées. Après un contrôle et une validation de la conformité de ces divers équipements, l’ambulance obtient une attestation d’assurance qualité.

Related posts

Pièce de carrosserie : où en trouver à prix abordable ?

Irene

Overboard, conseils d’achat

Clarisse

Les avantages de suivre des cours de code de la route en ligne

Irene